Conseil supérieur de l’Agriculture : LE CHEF DE L’ETAT APPROUVE LE PLAN DE CAMPAGNE 2017-2018

AGR 300x200

Après avoir salué les résultats de la dernière campagne agricole, Ibrahim Boubacar Kéita a donné son quitus à un plan qui prévoit une production céréalière de 9,8 millions de tonnes avec un budget global de 287,6 milliards de Fcfa

Le président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita, a salué, hier, les résultats encourageants de la campagne agricole 2016-2017 et donné son quitus pour l’opérationnalisation du plan de campagne 2017-2018. C’était à l’occasion de la 7è session du Conseil supérieur de l’Agriculture qu’il a présidée à Koulouba, en présence du Premier ministre, Abdoulaye Idrissa Maïga, du ministre de l’Agriculture, Dr Nango Dembélé, du ministre de l’Elevage et de la Pêche, Mme Ly Taher Dravé, de plusieurs membres du gouvernement. Le président de l’Assemblée permanente des Chambres d’agriculture du Mali, Bakary Togola, les responsables des directions techniques de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche, les responsables des projets, programmes, offices étaient également présents à cette cérémonie.
A l’entame de son propos, le chef de l’Etat a fait observer une minute de silence à la mémoire des soldats tombés hier dans la Région de Ségou, ainsi que de tous ceux qui sont morts pour la défense de la patrie.
Ibrahim Boubacar Kéita a ensuite apprécié les résultats de la campagne agricole 2016-2017 qui sont, a-t-il estimé, flatteurs à tous égards. Ainsi, il s’est réjoui d’apprendre que le Mali a produit 8,8 millions tonnes de céréales, toutes spéculations confondues, contre une prévision de 8,7 millions de tonnes, soit un taux de réalisation de 100,6%.
Il faut indiquer que cette production agricole dégage un excédent céréalier de 3,7 millions de tonnes. Sur ces chiffres, le riz (avec 2,7 millions de tonnes) et le maïs (avec 2,8 millions de tonnes) ont le plus boosté la production céréalière. La production cotonnière, elle, a placé notre pays au premier rang africain au sud du Sahara.
En dehors de l’Egypte, ce pays de l’Afrique du nord qui produit du coton irrigué, le Mali, avec une production de 647.000 tonnes de coton graine, se positionne dans le peloton de tête des pays africains producteurs de la fibre blanche.
Le chef de l’Etat a remercié et salué tous les producteurs, éleveurs, pêcheurs et arboriculteurs du pays pour les résultats très satisfaisants obtenus en dépit des aléas climatiques. Ces résultats sont aussi le résultat de la décision du chef de l’Etat d’allouer 15,1% du budget national au secteur agricole, de subventionner les intrants agricoles (engrais, semences) et les équipements à travers le programme de 1000 tracteurs et autres équipements agricoles de production, post-récolte et de transformation, le renforcement de l’appui-conseil par le recrutement des agents de base.

Moralisation des subventions. Il faut rappeler que le montant de la subvention au titre de la campagne agricole 2016-2017 a été de 43,44 milliards de Fcfa pour une quantité globale de 384.370 tonnes d’engrais. Environ 10.806 vaches ont été inséminées sur une prévision de 10.000 têtes, 1235 ménages vulnérables des Régions de Kayes, Gao et Menaka ont été dotés de 4300 têtes de caprins, 30,1 millions de têtes d’animaux ont été vaccinés contre toutes les pathologies sur une prévision de 31,8 millions, soit 94,69% de taux de réussite.
Au regard de ce bilan élogieux, le ministre de l’Agriculture a préparé, avec son collègue de l’Elevage et de la Pêche, le plan de campagne harmonisé et consolidé 2017-2018 qui prévoit de placer la barre des productions agricoles à 9.820.244 tonnes de céréales, soit un taux de progression de 11%. Pour le coton, le département de l’Agriculture prévoit de récolter 725.000 tonnes de coton graine, soit une progression de 12%.
Le budget global de la campagne agricole 2017-2018 est arrêté à la somme de 287,6 milliards de Fcfa, dont 53,5 milliards sont destinés à l’acquisition des intrants agricoles (engrais, semences) et 6,3 milliards de Fcfa pour les équipements agricoles. Sur le montant total du budget, l’Etat doit débourser 153,6 milliards de Fcfa tandis que les producteurs s’acquitteront de 134,07 milliards de Fcfa.
Le président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita, s’est particulièrement réjoui de ces résultats en indiquant « qu’il n’y a pas de dignité au dessus de celle de la sécurité alimentaire. L’homme qui tend sa sébile n’a pas de dignité. Je remercie tous les paysans qui ont permis à notre pays d’assurer sa sécurité alimentaire».
Le président a toutefois instruit au département de tutelle de veiller à la moralisation et à l’assainissement de la subvention agricole accordée par l’Etat aux paysans, éleveurs et pêcheurs, en mettant l’intérêt supérieur de la Nation au dessus de toutes les considérations partisanes afin que les efforts déployés par le pays puissent bénéficier directement aux ayant droits.
De son côté, le président de l’APCAM, Bakary Togola a remercié le président Ibrahim Boubacar Kéita pour tous les efforts qu’il a déployés pour le développement de l’agriculture. Il a assuré le chef de l’Etat du soutien indéfectible de tous les acteurs du monde rural. Il a assuré que la pluie tombée à Bamako et dans certaines localités juste avant la tenue de cette session du Conseil supérieur de l’agriculture augurait d’un bon hivernage.
M. Togola a, par ailleurs, souhaité que le président de la République durcisse les sanctions à l’encontre des voleurs de bétail et que la chaux agricole soit intégrée dans le dispositif de la subvention des intrants agricoles afin de remédier à la pauvreté des sols dont se plaignent les paysans. Bakary Togola a aussi salué les banques pour leur accompagnement.
Enfin, le président Ibrahim Boubacar Kéita a imploré le Tout-Puissant afin qu’Il gratifie notre pays d’une bonne campagne agricole sans nuisibles, sans calamités naturelles. Le département de l’Agriculture a offert des paniers de produits agricoles transformés au président Ibrahim Boubacar Kéita et aux ministres afin qu’ils se fassent une idée des goûts naturels de nos produits phares qui se vendent sur les marchés étrangers.

Moriba COULIBALY

You are here: Home News Conseil supérieur de l’Agriculture : LE CHEF DE L’ETAT APPROUVE LE PLAN DE CAMPAGNE 2017-2018