Mahamat Saleh Annadif, chef de la MINUSMA : « LE DIALOGUE PERMETTRA D’ATTEINDRE DES RéSULTATS POSITIFS »

Il s’exprimait au cours d’un échange hier avec les journalistes sur le nouveau mandat de la Mission de l’ONU dans notre pays

Le représentant spécial du secrétaire général, chef de la MINUSMA, Mahamat Saleh Annadif, a animé hier, à la Maison de la presse, une conférence au cours de laquelle il a abordé plusieurs points, notamment le renouvellement du mandat de la MINUSMA, la situation actuelle du Mali, le processus de paix en cours. On notait la présence à ses côtés du commissaire général Issoufou Yacouba, chef de la composante police de la MINUSMA, du général de division, Jean-Paul Deconinck, patron de la Force de la Mission onusienne et de Mme Mbaranga Gasarabwe, la représentante spéciale adjointe du secrétaire général de l’ONU.

Le conférencier a expliqué que le nouveau mandat de la MINUSMA prévoit l’appui à la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation, la protection des civils, notamment contre les menaces asymétriques, ainsi que la promotion et la protection des droits de l’homme.
Avec ce mandat, dira-t-il, la MINUSMA continuera d’appuyer la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali, en particulier ses dimensions politique et sécuritaire, le rétablissement et l’extension progressifs de l’autorité de l’Etat. «La résolution du Conseil de sécurité des Nations unies réaffirme son soutien aux forces de sécurité et de défense du Mali.

Il y a des terroristes et des trafiquants de drogue qui sont là. C’est pourquoi dans les résolutions 2295 et 2364, on demande à la MINUSMA d’être proactive et éventuellement d’anticiper les attaques asymétriques», a rappelé Mahamat Saleh Annadif.
En outre, le chef de la MINUSMA a salué la détermination des pays du G5 Sahel à lutter contre le terrorisme, le trafic de drogue, ainsi que la criminalité transfrontalière. Mahamat Saleh Annadif soulignera que les chefs d’Etat du G5 Sahel, compte tenu de certaines réalités, ont placé leur confiance aux Nations unies et à d’autres partenaires pour les accompagner afin que la Force conjointe de plus de 5.000 hommes puisse atteindre ses objectifs.

Après avoir regretté le retard pris dans la mise en place des autorités intérimaires dans les régions du Nord, le patron de la MINUSMA a salué le gouvernement et les groupes signataires pour avoir créé un cadre de concertation en vue d’accélérer le processus de paix. « Tant que le dialogue existe, je ne pense pas qu’il y ait des choses qui puissent empêcher d’atteindre des résultats positifs», a-t-il dit.
Quant au commissaire général de police Issoufou Yacouba, il ajoutera qu’il existe un partenariat multiforme entre les forces armées et de sécurité maliennes et la MINUSMA. «Il existe des formations de renforcement des capacités. Il y a la formation initiale et continue surtout dans le domaine de la lutte contre le terrorisme. Il existe également des formations conjointes», a précisé le chef de la composante police de la Mission onusienne dans notre pays.

Mamadou SY

You are here: Home News Mahamat Saleh Annadif, chef de la MINUSMA : « LE DIALOGUE PERMETTRA D’ATTEINDRE DES RéSULTATS POSITIFS »